• NETSQUARE FRANCE

Quelles différences entre l’ADSL et internet très haut débit pour mon entreprise ?

La connexion internet ADSL et la fibre optique à très haut débit sont structurées sur des technologies et des matériels tout à fait différents. Alors que l’ADSL est en voie de désuétude, la fibre représente la tendance du moment, notamment pour les entreprises. Quelles sont les différences entre ces deux technologies d’accès à internet ?


La différence au niveau des débits

La principale différence entre la connexion ADSL et la fibre optique réside évidemment au niveau des débits de connexion disponibles. Les capacités des technologies DSL sont en effet limitées à un débit ascendant théorique de 100 Mb/s. Sur la pratique, l'abonné peut espérer des crêtes de 80 Mb/s


en VDSL, de 25 Mb/s en ADSL2+ et de 15 Mb/s en ADSL. Ces valeurs ne peuvent d’ailleurs être obtenues qu’en cas de qualité optimale de la ligne et de proximité de l’abonné avec un DSLAM.

La technologie de la fibre optique dispose pour sa part d’un potentiel nettement supérieur avec des débits pouvant aller jusqu’à 8 Gb/s. Elle permet d’obtenir d’excellents débits sur de plus grandes distances, en plus d’être moins affectée par les risques d’interférence radio ou électromagnétique. Une offre qui correspond davantage aux besoins des entreprises de nos jours, dans le cadre de leurs activités digitales.

Le débit ascendant, un aspect à part entière

La symétrie des débits constitue aussi une différence marquante entre la connexion ADSL et la fibre optique. Une connexion internet à débit symétrique implique une équivalence du débit montant à celui descendant. Il en résulte une meilleure performance sur les applications impliquant des transferts sortants de données volumineuses, telles que la visioconférence, l’utilisation des applications Cloud ou l’envoi de fichiers vers un serveur distant.

La technologie ADSL repose sur la transmission des signaux électriques pour traiter le transfert de données. Elle est par conséquent soumise à des contraintes matérielles quant aux flux de débits, et une symétrie dans le sens ascendant et celui descendant peut entraîner des interférences considérables au détriment de la qualité de la connexion. Il demeure possible d’obtenir des débits symétriques en dégroupant les lignes ascendantes et descendantes en DSL. Une alternative s’avère en revanche particulièrement coûteuse.

De son côté, la fibre optique assure le transfert de données à travers des impulsions lumineuses circulant dans un fil en verre ou en plastique. Cette technologie est entièrement insensible aux interférences électromagnétiques et permet au fournisseur de proposer d’excellents débits asymétriques. Il est à titre d’exemple, possible d’obtenir un débit de 1 Gb/s entrant et sortant.

Une garantie sur les services et la qualité de la connexion

Les performances limitées de l’ADSL et les multiples facteurs pouvant affecter la stabilité de la connexion rendent les garanties assez délicates sur cette technologie. Les fournisseurs doivent généralement prévoir une connexion de secours et investir de plus grands moyens sur les lignes garanties.

La fibre optique offre pour sa part, une meilleure marge de manœuvre quant aux débits proposés et permet d’offrir des garanties sur une qualité optimale de la connexion. L’offre internet très haut débit pour entreprise est également assortie d’une garantie de temps de rétablissement (GTR) en cas de coupure ou de perte de qualité de la connexion.

12 vues